Chaos

La question demeure en suspens…

La Peinture est-elle belle et surtout bien morte ?

La déconstruction en règle du vieux médium pouvait-elle sonner le glas de la Peinture ?

Beaucoup l’affirment.

Souvenez-vous !

Ce fut d’abord le sujet du tableau qui disparut avant que le forme ne suive à son tour jusqu’au moment où l’on ne put distinguer l’œuvre picturale du fond matériel de son support.

La Peinture avait pour ainsi dire touché le fond.

N’était-il pas alors opportun de « remettre du sujet » dans une Peinture qui assumerait toujours la prévalence de l’acte de représentation sur la représentation elle-même ?

Aussi trouvais-je amusant de pouvoir dans ce fond perdu, devenu référence du dernier tableau de l’Histoire de la peinture, réensemencer des figures macabres qui, de façon parfois flamboyante, rejoueraient, comme dans un théâtre, le destin funeste de la Peinture. ST